3

L’intérêt de la peinture en micro-crèche

Elle fait partie des activités phares de nos micro-crèches : la peinture, aussi simple soit-elle, peut pourtant être proposée sous plusieurs formats ayant chacun des bénéfices différents sur l’enfant.

Et sous ses airs de simplicité, la peinture cache pourtant de grandes merveilles ! Quelle peinture acheter, combien de couleurs proposer, quel format, quel âge ? 

La Team Baby Éveil met en lumière dans cet article tous les bienfaits de la peinture en micro-crèche et comment l’appliquer à la maison.

Le choix des matériaux selon l'âge

Nos micro-crèches accueillent 12 enfants par jour âgés de 2 mois à 3ans, avant l’entrée à l’école. Les disparités d’âge permettent un réel enrichissement commun tant pour les plus grands que pour les plus petits, vivant dans le même environnement. Cependant, les activités proposées se doivent d’être adaptées aux besoins de chacun dans le respect de leur autonomie. 

La peinture peut s’adapter à tout âge dès 10mois, ici est d’ailleurs son premier bénéfice. 

Pour les plus petits, jusqu’à 16mois, la peinture sera l’occasion de découvrir de nouvelles textures avec le toucher. Il aura tendance à mettre la peinture à la bouche : il faudra donc favoriser une peinture alimentaire pour prévenir d’éventuelles allergies et risques d’ingestion. Dans la peinture alimentaire, pas de substances nocives donc bébé pourra explorer tant qu’il le souhaitera. D’autant plus qu’elle se nettoie facilement à l’eau !

Castelnau Baby ÉVEIL

Entre 1an et 2ans, l’enfant aura encore du mal à se servir d’un pinceau. Son outil principal sera alors ses mains… Il se rendra alors compte qu’il peut tracer avec ses doigts et en faire ressortir des formes abstraites. Tapoter, traîner son doigt, tamponner sa main, balayer, etc sont autant d’options possibles pour qu’il exprime sa créativité !

De 2 à 3ans, la peinture au doigt sera toujours favorisée mais tout en intégrant quelques premiers outils simples d’utilisation : pinceaux larges, éponges de plusieurs formes, rouleaux. Cette phase d’expérimentation va évoluer doucement et la mise à disposition libre de ces outils l’aidera à comprendre que d’autres alternatives sont possibles en plus de celles proposées par son corps.

Aussi, pour les plus Van Gogh d’entre eux, le choix des supports sera une autre approche possible.

peinture baby eveil
peinture baby eveil

Le choix du support

Pour favoriser l’autonomie de l’enfant, plusieurs supports seront proposés lors de l’atelier peinture : vertical, horizontal, par terre, sur une table, avec un tablier, en couche, sur la peau ?

Ça fait beaucoup de possibilités ! La rencontre avec la peinture est le premier pas vers une longue route créative d’expression artistique de l’enfant. Il est donc pertinent de ne pas le freiner dans ses choix créatifs, sans négliger l’encadrement de l’activité.

Si la surface pour peindre est trop restreinte, l’encadrant va devoir donner des limites à l’enfant durant l’activité. De 1an et demi à 2ans il est donc plus intéressant de choisir une grande feuille sans cadre ou un carton déplié avec un plastique en dessous pour protéger le support choisi. Les tout petits n’ayant pas de notion d’espace et de ligne à ne pas dépasser, il est nécessaire qu’ils aient de la place pour avoir un geste avec un maximum d’amplitude. Plus les grands gestes sont maîtrisés, plus les petits le seront aussi par la suite.

peinture au sol baby eveil

En pleine découverte de son corps, demander à l’enfant de maîtriser ses mouvements n’est pas approprié. C’est donc à l’adulte de lui proposer un espace assez large pour qu’il puisse s’exprimer sans contraintes.

On peint à la verticale ou à l'horizontale ?

peinture debout castelnau baby eveil

L’approche créative n’est pas la même selon que le plan de travail soit vertical ou horizontal. La où un tout petit préférera être assis pour s’agenouiller, se pencher et se baisser dans la peinture, un grand préféra être debout à la verticale pour laisser s’exprimer tous les mouvements facilement et amplement.

 

Avec l’âge, l’enfant définira exactement ce qu’il veut et comment il veut exercer son activité. Il faudra donc être à l’écoute de ses envies et l’encadrer de la façon la plus appropriée à ses besoins.

En bref

La peinture, en micro-crèche comme à la maison, est une activité liquidatrice qui permet un auto-apaisement de l’enfant au travers de la découverte des matières et de la création graphique visuelle.

De la naissance à 3ans, le goût pour la découverte étant élevé, proposer la peinture comme activité permet d’exploiter cette soif de découverte sous plusieurs angles. C’est un vrai sas d’autonomie pour les bambins, encadrés sans être limités, pour qui l’observation de la transformation de la matière est une explosion de découvertes et d’interactions sociales.

Nous espérons que cet article vous aura plu et contribuera au développement d’ateliers peintures aux côtés de vos enfants en section ou à domicile !

D'autres articles...

Le débrief’ de la deuxième saison de la semaine sans jeux ! Cette année encore, Baby Éveil a proposé au sein de …

Si aujourd’hui le bien-être et l’épanouissement des enfants sont cruciaux à nos yeux, si nous voulons tant qu’ils évoluent dans la bienveillance …

Peu importe l’âge, en micro-crèche comme à la maison, le livre est un outil indispensable au jeune enfant.  En venant récupérer votre …

Nous contacter

108
Coccinelles en vadrouilles

En vadrouille ? Et oui, à chaque entrée en crèche, un petit kit de bienvenue est offert aux babies avec un sac à dos coccinelle Coco, notre mascotte, et plein d’autres surprises…

13 550
Repas bio produits localement

Chez Baby Éveil, les produits sont 100% bio et produits localement à Claret (34). Depuis notre ouverture, ce ne sont pas moins de 13 550 repas qui ont été servis à vos babies ! Miam…

81 600
couches économisées

Et oui, grâce à l’utilisation de couches lavables, ce sont plus de 80 000 couches jetables qui ont été économisées dans nos micro-crèches !

Pédagogie Maria Montessori

Faire par lui-même

La pédagogie repose sur l’importance de l’ambiance dans laquelle va évoluer votre enfant. En effet, l’environnement doit lui être entièrement adapté et répondre à son besoin de faire par lui-même.

Développer son potentiel

De même, indépendance et liberté de mouvements dans un environnement ordonné permettent à l’enfant de développer son potentiel. Aussi, acteur de ses apprentissages, il s’autocorrige grâce au contrôle de l’erreur présent dans le matériel. Vie pratique, vie sensorielle, langage et culture sont les domaines autour desquels se déclinent les activités.

Encourager

À travers vos encouragements (justifiés), votre enfant prend conscience de sa valeur et de ses réussites. Les encouragements permettent à l’enfant d’aller de l’avant et de surmonter les difficultés.

Pédagogie Emmi Pikler

Accompagner l’enfant vers son autonomie

Motricité libre et autonomie autonome

En dehors de ses périodes de sommeil, l’enfant est placé dans une situation qui favorise au maximum « son activité auto-induite spontanée ». Libre de ses mouvements, on le laisse faire comme il l’éprouve, comme il le sent, pour qu’il acquière la maîtrise de son corps. Pour un nouveau-né, c’est allongé sur le dos sur un tapis ferme mais confortable. Une position reposante qui lui permet de se mouvoir à son aise, le corps libéré de ses entraves, de toutes tensions inutiles. 

La référence et la sécurité affective

Dans chaque échange, c’est une relation de confiance qui s’installe entre l’adulte et l’enfant. Ce sont d’ailleurs ces temps de soin qui vont lui permettre de connaître et différencier la ou les personnes de référence, qui vont chaque jour lui donner son repas, le coucher pour la sieste, le changer, tout en construisant une relation affective réelle avec eux. On a parfois peur de cet attachement, de cette relation affective essentielle qui se tisse. Mais c’est en adoptant une posture professionnelle solide dans les soins que l’on parvient à éviter l’ultra dépendance. 

BABY ÉVEIL

Lauret / Saint-Mathieu-de-Tréviers

BABY ÉVEIL

Saint-Clément-de-Rivière

BABY ÉVEIL

Saint-Gély-Du-Fesc

BABY ÉVEIL

Montpellier – Près d’Arènes

BABY ÉVEIL

Grabels

BABY ÉVEIL

Castelnau-Le-Lez

BABY ÉVEIL

Jacou (2023)

BABY ÉVEIL

Saint-Brès

BABY ÉVEIL

Juvignac (2023)

BABY ÉVEIL

Montpellier – Parc Montcalm (2023)

15 000
Litres d'eau économisés

Contrairement à des idées reçues la consommation d’eau pour une couche lavable très inférieure à celle consommée par une couche classique : une couche jetable demandera 26 000L d’eau pour sa fabrication alors qu’11 000L servent à confectionner et entretenir une couche lavable.

 

En plus les couches lavables sont aux couleurs de Baby Éveil !