La pédagogie Montessori

Au sein de nos micro-crèches, notre pédagogie est inspirée des observations et découvertes de Maria Montessori, médecin et pédagogue italienne, ainsi que de celles d’Emmi Pikler, directrice de l’Institut Lóczy. 

Dans cet article, nous nous pencherons plus particulièrement sur les pratiques Montessoriennes, afin que vous en sachiez un peu plus sur les activités que votre enfant rencontrera dans nos structures. 

 

C’est né quand ?

 

En 1907, après avoir passé de longues heures à observer des enfants attentivement, Maria Montessori a préparé des activités destinées à les aider dans leur développement. Elle a alors découvert que si les enfants évoluaient dans un environnement spécialement adaptée ils étaient plus concentrés et avaient un meilleur contrôle d’eux mêmes. 

De cette observation est née une approche éducative globale. Tous les enfants sont pourvus de capacités universelles leur permettant d’acquérir des connaissances. 

 

Ça consiste en quoi ?

 

Elle est destinée à forger le jeune être humain dans son intégralité et sur tous les plans : physique, social et spirituel. 

La mission première de cette pédagogie est d’aider les enfants à se construire pleinement, de manière autonome pour devenir un adulte confiant et responsable. Il doit avoir connaissance du monde qui l’entoure et de la vie dans toute sa complexité. L’enfant est alors acteur de sa propre vie, et responsable de ses propres gestes car il possède toutes les clés de sa réussite. 

La pédagogie Montessori prône la connaissance comme facteur essentiel permettant à chaque individu de vivre libre en harmonie avec lui-même, avec ses pairs et son milieu naturel. Chaque enfant a un enseignement individualisé qui tient compte de son rythme de ses forces et de ses défis. 

 

Quelles en sont les bases ?

 

L’individu agit par lui-même pour apprendre, parce qu’il est motivé par une curiosité naturelle et l’amour de la connaissance. L’importance est de cultiver l’envie d’apprendre chez les enfants plutôt que de les asséner de faits préétablis. Avant de vouloir enseigner quelque chose à un enfant, il faut connaître son développement, son ressenti et la manière dont il reçoit les signaux et stimuli. 

Le développement de l’enfant est scindé en cinq étapes en fonction de la tranche d’âge : 

De 0 à 3ans : l’embryon spirituel, l’esprit absorbant (inconscient) 

De 3 à 6ans : l’esprit absorbant, les périodes sensibles, la normalisation 

De 6 à 12ans : l’enfance 

De 12 à 15ans : la puberté 

De 15 à 18ans : l’adolescence 

« La période la plus importante de la vie se situe entre la naissance et six ans, et non pas durant les études universitaires » 

Dans une approche globale, la pédagogie Montessori considère 5 dimensions de l’enfant : physiques, intellectuelles, sociales, spirituelles et émotionnelles. Ce qui en fait une approche complète et riche, c’est donc qu’elle prend en compte toutes les caractéristiques du développement. 

 

Quels sont les besoins de l’enfant ?

 

Dans la pédagogie Montessori, l’enfant étant considéré comme un individu à part entière, il est impératif de prendre en compte ses besoins spécifiques. 

Il faut alors respecter sa recherche d’indépendance et l’énergie qu’il déploie à y parvenir. Nous devons nous repositionner par rapport aux enfants en vue de les aider à acquérir leur autonomie, reconsidérer le concept d’éducation au sens général. 

L’éducation est ici perçue comme une aide de développement naturel de l’enfant. Il est primordial de mettre l’accent sur son développement moteur, sensoriel et intellectuel. 

C’est ici que Montessori apparait. Par le biais d’objets à sa hauteur suscitant son envie et son intérêt, l’enfant est stimulé et le développement se sa motricité est maintenu sur une plus longue durée. 

Le développement des sens doit être favorisé avant l’âge de 6ans car, au-delà, l’enfant préfère des activités à dominante intellectuelle. Pour son développement sensoriel, l’enfant à besoin d’objets de couleur, émettant des sons, de formes et de poids différents. 

 

Comment maximiser la réceptivité de l’enfant ?

 

Maria Montessori a identifié 6 « périodes sensibles » durant le développement de l’enfant, il est alors nécessaire d’adapter son environnement à ces étapes. L’enfant choisira des activités en fonction de ses motivations profondes et sera beaucoup plus réceptif aux apprentissages qu’il en retirera. 

Période sensible du langage : 2mois et 6ans 

Période sensible à la coordination des mouvements : 18mois et 4ans 

Période sensible à l’ordre : naissance à 6ans 

Période sensible au raffinement des sens : 18mois à 5ans 

Période sensible au comportement social : 2,5ans et 6ans 

Période sensible aux petits objets : courte période de la deuxième année 

L’enfant est une « éponge » comme l’image Maria Montessori dans son ouvrage « L’esprit absorbant ». Il absorbe les informations relatives à son environnement (langue maternelle par exemple). Il forme la propriété psychique qui permet de faire la distinction entre l’intelligence et de l’enfant au regard de celle de l’adulte. 

 

Comment le stimuler ?

 

Dans ce même ouvrage, Maria Montessori explique l’importance de la main dans le développement de l’enfant. Laisser les jeunes enfants toucher et manipuler le plus possible de choses autour d’eux et utiliser leurs mains pour acquérir des connaissances sur le milieu dans lequel ils évoluent est particulièrement important. C’est la main et le langage qui sont valorisés comme étant les deux outils de l’intelligence de l’être humain car ce sont les deux voies qui nous mettent en contact avec le monde qui nous entoure. 

 

En voyageant et rencontrant les pédagogues et psychologues du monde entier, Maria Montessori a mis en avant le fait qu’un jeune enfant utilise tous ses sens pour apprendre. Toucher, sentir, peser, lécher, secouer, etc entrent dans le processus d’apprentissage. Cette réflexion a permis de conclure que le développement intellectuel de l’être humain est lié à celui de nos sens.

 

Aide moi à faire seul 

 

Dans la pédagogie Montessori, l’adulte n’est qu’un guide. Il faut créer un équilibre entre le mental et les sensations/mouvements. L’adulte observe l’enfant afin de cerner sa personnalité pour ensuite, lui présenter une activité. 

Chacun est là ou il en est, et l’adulte doit le respecter. Sans non plus se substituer à la volonté de l’enfant, l’adulte doit lui proposer des « choix limités ». 

Si l’éducation est trop autoritaire et surprotectrice, elle s’opposera a son énergie créative. Si l’enfant est violent, en colère c’est qu’il y a des raison qui se cachent derrière. Le cadre que va instaurer l’adulte envers l’enfant doit être alors pensé de façon respectueuse et bienveillante afin qu’il répondre aux besoins de liberté et de choix de l’enfant. En étant discipliné et respectueux, le cadre doit canaliser l’énergie vitale de l’enfant sans altérer sa vigueur. 

 

Silence on se concentre !

 

Afin de permettre aux enfants d’être à l’écoute de leur corps, et de trouver leur propre possibilité pour explorer le monde extérieur, Montessori met en avant l’importance du silence. 

La « leçon du silence » est une activité de groupe qui n’est ni une action disciplinaire, ni un rappel à l’ordre, mais un moyen de se concentrer plus facilement, de contrôler leurs mouvements et se libérer du contrôle des autres. 

 

En bref…

 

L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit mais une source que l’on laisse jaillir 

Le but n’est pas de « dresser » les enfants, de leur inculquer un maximum de compétences et de savoirs, mais de les accompagner dans leur développement individuel pour qu’ils s’épanouissent et deviennent des adultes autonomes, responsables et équilibrés. 

 

 
 
Retrouvez plus d’articles pédagogiques et informatifs sur nos micro-crèches sur nos comptes Facebook, Instagram et Linkedin.

L'enfant n'est pas un vase que l'on remplit mais une source que l'on laisse jaillit

M.Montessori

Nous contacter

108
Coccinelles en vadrouilles

En vadrouille ? Et oui, à chaque entrée en crèche, un petit kit de bienvenue est offert aux babies avec un sac à dos coccinelle Coco, notre mascotte, et plein d’autres surprises…

13 550
Repas bio produits localement

Chez Baby Éveil, les produits sont 100% bio et produits localement à Claret (34). Depuis notre ouverture, ce ne sont pas moins de 13 550 repas qui ont été servis à vos babies ! Miam…

81 600
couches économisées

Et oui, grâce à l’utilisation de couches lavables, ce sont plus de 80 000 couches jetables qui ont été économisées dans nos micro-crèches !

Pédagogie Maria Montessori

Faire par lui-même

La pédagogie repose sur l’importance de l’ambiance dans laquelle va évoluer votre enfant. En effet, l’environnement doit lui être entièrement adapté et répondre à son besoin de faire par lui-même.

Développer son potentiel

De même, indépendance et liberté de mouvements dans un environnement ordonné permettent à l’enfant de développer son potentiel. Aussi, acteur de ses apprentissages, il s’autocorrige grâce au contrôle de l’erreur présent dans le matériel. Vie pratique, vie sensorielle, langage et culture sont les domaines autour desquels se déclinent les activités.

Encourager

À travers vos encouragements (justifiés), votre enfant prend conscience de sa valeur et de ses réussites. Les encouragements permettent à l’enfant d’aller de l’avant et de surmonter les difficultés.

Pédagogie Emmi Pikler

Accompagner l’enfant vers son autonomie

Motricité libre et autonomie autonome

En dehors de ses périodes de sommeil, l’enfant est placé dans une situation qui favorise au maximum « son activité auto-induite spontanée ». Libre de ses mouvements, on le laisse faire comme il l’éprouve, comme il le sent, pour qu’il acquière la maîtrise de son corps. Pour un nouveau-né, c’est allongé sur le dos sur un tapis ferme mais confortable. Une position reposante qui lui permet de se mouvoir à son aise, le corps libéré de ses entraves, de toutes tensions inutiles. 

La référence et la sécurité affective

Dans chaque échange, c’est une relation de confiance qui s’installe entre l’adulte et l’enfant. Ce sont d’ailleurs ces temps de soin qui vont lui permettre de connaître et différencier la ou les personnes de référence, qui vont chaque jour lui donner son repas, le coucher pour la sieste, le changer, tout en construisant une relation affective réelle avec eux. On a parfois peur de cet attachement, de cette relation affective essentielle qui se tisse. Mais c’est en adoptant une posture professionnelle solide dans les soins que l’on parvient à éviter l’ultra dépendance. 

BABY ÉVEIL

Lauret

BABY ÉVEIL

Saint-Clément-de-Rivière

BABY ÉVEIL

Saint-Gély-Du-Fesc

BABY ÉVEIL

Près D’arènes

BABY ÉVEIL

Grabels

BABY ÉVEIL

Castelnau-Le-Lez

BABY ÉVEIL

Jacou (2022)

BABY ÉVEIL

Saint-Brès (2022)

BABY ÉVEIL

Juvignac (2023)

15 000
Litres d'eau économisés

Contrairement à des idées reçues la consommation d’eau pour une couche lavable très inférieure à celle consommée par une couche classique : une couche jetable demandera 26 000L d’eau pour sa fabrication alors qu’11 000L servent à confectionner et entretenir une couche lavable.

 

En plus les couches lavables sont aux couleurs de Baby Éveil !